Vous êtes ici : Accueil > Journée d’études et de pratiques (...)
  • Journée d’études et de pratiques artistiques : Les arts de la scène comme forme(s) de réparation(s) à l’épreuve de la Covid-19

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Suite aux mesures gouvernementales interdisant au CNSAD-PSL l’accueil du public, la journée d’études et de pratiques artistiques “Les Formes de réparation dans les arts de la scène à l’épreuve de la Covid-19”, initialement prévue le 25 février prochain, ne pourra pas avoir lieu. Cette journée sera reportée au printemps 2022. Néanmoins, pour ne pas renoncer au plaisir de se rencontrer autour de ce sujet qui nous semble important, nous avons choisi de maintenir la date du 25 février 2021 afin de tenir, sur un support virtuel, une séance d’ouverture (14h-17h), avec les participant·es, artistes et le public. Cela sera l’occasion de revenir sur les enjeux de cette journée et de mener une première discussion. "

    Séance d’ouverture de la journée d’études et de pratiques artistiques

    "Les formes de réparation dans les arts de la scène à l’épreuve de la Covid-19".

    Enjeux, visions, positionnements

    25 février 2021

    14h-17h, en ligne

    Projet porté par Giuseppe Burighel & Juliette Riedler

    Comité scientifique : Giuseppe Burighel, Sunga Kim, Leonardo Mancini, Climène Perrin, Juliette Riedler 

    En collaboration avec le groupe de recherche du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (CNSAD-PSL)

    l’équipe recherche "Scènes du monde" (Axe Histoire) de l’Université Paris8

    EUR ArTeC

    MSH Paris Nord

    Programme :

    Introductions : Giuseppe Burighel, Sunga Kim, Leonardo Mancini, Climène Perrin, Juliette Riedler

    Présentation des interventions des participant.e.s et artistes invité.e.s  : Lily Abichahine, Chiara Boitani, Gabriella Cserháti & les représentants de la compagnie GK, Laetitia Dosch, Adèle Gascuel (pour État Général), Elisabeth Le Coënt, Béatrice Picon-Vallin, Muriel Piqué, Margot Reyraud, Biliana Vassileva.

    Discussion d’ouverture avec le public.

     
    Inscription Zoom et renseignements : artscovid19 gmail.com 

     

    GK_Festival Sors de ce corps(copyright)Quentin Chevrier

     

    Face à la crise sanitaire mondiale actuelle, la journée d’études et de pratiques artistiques souhaite interroger le concept de réparation dans les arts de la scène. Nous vivons collectivement un moment de peur de l’autre, et le théâtre est le lieu où l’on fait face à cette altérité. Comment penser le geste artistique, le rôle et la fonction des arts vivants dans ce cadre ? Est-ce les pratiques (collaboratives, participatives, débats citoyens) ou le propos de ces pratiques (témoignage, journaux de confinement, conception de projets pour le monde d’après) qui peuvent amorcer le processus de la réparation ? Qu’est-ce que les arts vivants historiquement ont pu réparer aux niveaux individuel et collectif ? Seront pris en compte aussi bien la dimension historique des formes de la réparation que la dimension sociale des dramaturgies dans le rapport au(x) public(s) : dans quelle mesure les formes de la réparation sont-elles dans la continuité avec la scène du XXe siècle voire avec les scènes des époques moderne et ancienne ? Quelles sont les formes de l’actualisation du processus de catharsis dans les arts de la scène ? Comment la maladie, la violence et les fractures sociales sont-elles en train de réorienter les genres et les gestes artistiques ? Quelles formes et hybridations, quels modes de relation au spectateur ont-ils été inventés durant même la période de confinement ? Quels nouveaux rituels et modes de relation les un·es aux autres ont-ils été développés dans les arts de la scène pour répondre au vide existentiel masqué aujourd’hui par les mesures d’urgence ?

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page