Vous êtes ici : Accueil > Master class avec Gabriele Vacis
  • Master class avec Gabriele Vacis

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • Département Théâtre –Université Paris 8


    Master class avec Gabriele Vacis

    Éveiller l’awareness : pour un théâtre de relation et d’inclusion


    du 21 au 24 janvier 2020, 9h-15h
    Amphi 4, Université Paris 8

     


    La mise en scène théâtrale, cinématographique, vidéo, est aujourd’hui en train de changer profondément : l’art est de plus en plus production de relations que de formes. Dans cet atelier, il sera question d’explorer des pratiques de jeu et de mise en scène qui peuvent être mobilisées lors d’expériences théâtrales de communauté et d’inclusion. Notamment, le travail se concentrera sur la notion de conscience – awareness – mentale et psycho-physique, de soi-même, des autres, du temps et de l’espace pour aborder le geste et la parole, tant du point de vue de la dramaturgie que de la création d’actions physiques et sonores par le corps. Les participant.es seront amenés à découvrir comment éveiller le sentiment de présence à travers des techniques qui sont au cœur des activités de l’Istituto di pratiche teatrali per la cura della persona (institut de pratiques théâtrales pour le soin de la personne) que Gabriele Vacis a fondé avec Barbara Bonriposi et Roberto Tarasco au Teatro Stabile di Torino – Teatro Nazionale à Turin (https://listituto.it). Il s’agira d’abord de travailler sur la « schiera » (rang), une pratique de l’attention dans laquelle les acteurs marchent ensemble selon des contraintes variables, déterminées à l’avance. L’objectif de l’exercice est de trouver une unité de présence entre les personnes qui marchent, en éliminant progressivement tout mouvement superflu pour marcher naturellement. La répétition régulière d’un certain nombre de pas délimite et mesure l’espace, en permettant de créer un pont entre le rythme, la tonalité et le volume du mouvement et le rythme, la tonalité et le volume de la voix. Les acteurs qui marchent définissent ainsi un environnement physique, un tissu gestuel sur lequel ils peuvent improviser. La « schiera » est le point de départ et d’arrivée d’un training qui vise à former un acteur conscient, auteur de sa présence scénique. D’autres techniques qui pourront être expérimentées lors de l’atelier sont le « stormo » (volée) et le « video-colloquio » (entretien vidéo). Toutes celles-ci impliquent une mutation radicale des figures de l’acteur, du metteur en scène et du dramaturge et permettent qu’une beauté nouvelle naisse de la compréhension et de l’écoute.

    L’atelier sera précédé par une conférence de Gabriele Vacis qui se tiendra à la Théâtrothèque Gaston Baty le 20 janvier à 19h.

    Une présentation publique du travail sera organisée le samedi 25 janvier à 10h30.

     

    • Informations pratiques

    Le workshop se tiendra en français.

    Il est encore possible d’assister à l’atelier en tant qu’observateur.trices.

    Pour cela, vous êtes invité.es à prendre contact avec Erica Magris, maître de conférence, Département Théâtre :

    erica.magris gmail.com.

     

    • Gabriele Vacis

    Gabriele Vacis est metteur en scène, dramaturge et auteur pour la télévision. Très connu en Italie, il travaille dans le monde du théâtre depuis 1982, lorsqu’il crée avec un groupe d’amis le Laboratorio Teatro Settimo. Ce collectif se consacre à la recherche sur la dramaturgie et sur l’acteur, en réalisant de spectacles jeune public et pour adultes qui se servent de manière originale de l’espace et des objets, tout en marquant le retour de la narration au théâtre. Pendant la même période, Vacis travaille sur les relations entre théâtre et urbanisme. Il rédige le Plan pour l’environnement culturel de Settimo Torinese, dans la banlieue de Turin, qui envisage la transformation du centre historique en zone piétonne et l’utilisation d’anciennes usines en espaces culturels. Dans les années 1990, il se consacre à la reinterpretation de deux classiques : Roméo et Juliette de Shakespeare (1991) et Trilogie de la Villégiature de Goldoni (1993). Les mises en scène révèlent un travail original sur le texte plus que sur la mise en scène. Avec Il racconto del Vajont et les pièces sur Adriano Olivetti, Vacis devient auteur de théâtre de narration. Le narrateur, seul dans un espace vide, devient un phénomène qui influence profondément la communication, entre la télévision et le théâtre, entre le journalisme et la politique. En 2000 Les Phéniciennes d’Euripide est le résultat d’un long travail pédagogique vers un théâtre de “composition” au cours duquel les acteurs improvisent la pièce. L’oeuvre révèle aussi la Schiera, une technique d’entraînement de l’acteur fondée sur l’écoute, inventée et utilisée par Vacis. En 2002, après vingt ans, le Teatro Settimo est intégré au Teatro Stabile di Torino. De 2006 à 2007, Vacis dirige d’importants événements comme la Cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver de Turin. A la fin des années 2000, Vacis se tourne vers le cinéma. Le docufilm Uno scampolo di paradiso obtient le Prix du Jury au Festival d’Annecy. Depuis 2008, il dirige le projet La paura Sicura qui combine théâtre, cinema et nouveaux medias. En 2017, G. Vacis crée, avec Roberto Tarasco et Barbara Bonriposi, l’Istituto di pratiche teatrali per la cura della persona (l’Institut de pratiques théâtrales pour le soin de la personne) au Teatro Stabile di Torino – Teatro nazionale.

     

    • Bibliographie

    G. VACIS, AWARENESS – Dieci giorni con Jerzy Grotowski, Rome (Italie), Bulzoni, 2014 [2002]

    G. VACIS et M. PAOLINI, Il racconto del Vajont, Milan (Italie),Garzanti, 2014 [1999]

    • Enregistrer au format PDF
    • impression
    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page